agrandir le texte retrecir le texte

Dysfonctionnement éclairage public

Suite à une dégradation du service public rendu à l’usager, concernant les compétences communautaires, notamment en termes d’éclairage public, Michel Lebouc a écrit à la présidente de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, dans un courrier que vous trouverez ci-dessous.

"Madame la Présidente,

Depuis quelques temps, nous constatons une dégradation du service public rendu à l’usager, concernant les compétences communautaires, notamment en termes d’éclairage public. Les dysfonctionnements, de plus en plus nombreux et répétés, concernent plusieurs secteurs de la ville, amenant à une situation critique. Nous sommes quotidiennement interpellés par les Magnanvillois à qui nous ne pouvons pas apporter de réponse satisfaisante, manquant d’information et dépendant des très longs délais de traitement de la Communauté urbaine, sans compter le travail de suivi des dossiers et les relances effectuées par les services techniques de Magnanville.

Après échanges avec mes collègues maires des communes alentours, nous partageons le souhait que la situation s’améliore dans les meilleurs délais et nous sommes déterminés à faire avancer les choses dans l’intérêt de nos administrés. C’est la raison pour laquelle il me semble indispensable d’organiser dans les prochains jours une rencontre avec l’ensemble des partenaires travaillant sur le sujet dont le titulaire du marché Bouygues Energies Services.

Enfin, je souhaite aussi vivement pouvoir évoquer la problématique d’absence d’astreinte qui a été dernièrement portée à ma connaissance alors même que nous avons besoin de mobiliser notre prestataire en période nocturne. Nos espaces publics ne peuvent pas rester sans éclairage toute une nuit sur des secteurs entiers, tant pour des raisons de confort que de sécurité pour nos habitants.

Lors du Conseil communautaire du 17 février dernier, nous avons voté l’instauration d’un taux de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) fixé à 6% pour permettre à la communauté urbaine d’assumer ses missions de proximité et poursuivre ses investissements en faveur de projets d’intérêt général. Nous devons être à la hauteur de ces ambitions pour la CU et ses habitants.

Dans l’attente de votre retour, veuillez recevoir, Madame la Présidente, mes sincères salutations."