agrandir le texte retrecir le texte

Des grands enjeux à l’ordre du jour du conseil municipal

Le conseil municipal du 5 juillet dernier sonnait un peu comme le coup d’envoi de la déclinaison du programme politique du mandat 2020-2026 avec plusieurs sujets importants.

Tranquillité publique

Le Conseil était marqué par la nomination de Mounhir El Guehoudi comme Conseiller municipal délégué à la politique de sécurité publique. La nomination d’un élu référent marque la volonté de la majorité municipale de préserver le cadre de vie sûr à Magnanville en termes de tranquillité publique.

Début 2021, la ville a lancé un audit de sécurité auprès d’une société spécialisée indépendante afin de déterminer les axes prioritaires pour réduire les incivilités, renforcer la médiation et la prévention. Cet audit s’appuie sur les observations des différents acteurs locaux en lien direct avec le terrain : forces de l’ordre, personnels de l’Éducation Nationale, représentants institutionnels, bailleurs, monde associatif, etc. Les conclusions et les recommandations humaines, techniques et organisationnelles ont été présentées en introduction du conseil municipal. Grâce aux préconisations issues de l’audit, la municipalité sera en mesure de dérouler, dès septembre, un plan d’actions pour continuer à garantir la tranquillité publique à Magnanville.

Construction d’un nouveau gymnase

La construction d’un nouveau gymnase figurait parmi les engagements de l’équipe municipale élue. A terme, il remplacera les deux structures existantes du complexe sportif Firmin Riffaud qui sont vétustes et énergivores. Le futur gymnase permettra de réduire les coûts de fonctionnement tout en proposant une structure plus en phase avec les pratiques sportives et les besoins des différents publics : associations, écoles, etc.

Le coût prévisionnel de construction est estimé à 6,8 millions d’euros HT. C’est un investissement important que la ville est en capacité de financer par différents biais, d’une part avec des taux de subvention estimée à un minimum de 50% du projet (Région, Département, État, Agence nationale du sport…), d’autre part via un recours à l’emprunt, une ressource budgétaire intéressante pour les collectivités, surtout dans une période où les taux d’emprunts sont bas. La ville se basera aussi en partie sur l’imposition maîtrisée qui reste l’une des premières sources de financement des projets d’investissements.

Prochaine étape du projet, le concours d’architecte permettra de dessiner les contours du futur gymnase dont la livraison est prévue en 2024, une année symbolique avec l’organisation des Jeux olympiques de Paris !

Des sujets complémentaires reflet des enjeux politiques fixés par les élus

D’autres délibérations présentées lors du conseil municipal concernaient des thématiques fortes au cœur des engagements politiques :
> Le soutien aux associations : présentation des conventions d’objectifs et de moyens des deux principales associations culturelles de la ville, l’École des 4 z’Arts et Le Colombier, avec un niveau de subvention qui reste conséquent pour ces deux structures.

> L’accès au sport : présentation d’un nouveau règlement intérieur et de mise à disposition des équipements sportifs du complexe Firmin Riffaud, qui permet une plus grande souplesse dans la fréquentation et l’utilisation des équipements.

> Les enjeux de proximité : présentation de la convention qui permettra à la ville de mettre en place, avant la fin de l’année, une agence postale communale, hébergée en mairie et gérée par les agents municipaux.