agrandir le texte retrecir le texte

Concours des villes et villages fleuris : en route vers une 2ème fleur ?

Magnanville participe au concours régional pour l’obtention d’une 2nde fleur à graver sur ses panneaux d’entrée de ville. Le jury, en charge d’examiner la candidature, a visité la commune le mercredi 17 juillet.

Il y a quelques jours, le jury régional a analysé la candidature de la commune. La visite a débuté, en mairie, par une présentation du territoire et du schéma pluri annuel de fleurissement et d’embellissement de la ville.

La visite des espaces publics a permis aux membres du jury de découvrir différents lieux  : parc de la mairie, avenue de l’Europe, avenue des Roussières, rue de Provence, bois de Tourraine, rue des Graviers, rue des Mongazons, avenue des Tilleuls, rue de Fontenay, rond-point de Soindres avec quelques haltes comme à la Mare Pasloue, au mûrier Platane de la future bibliothèque-médiathèque ainsi qu’au centre de Loisirs… Rien n’a échappé au groupe composé d’élus et de professionnels spécialisés dans le secteur environnemental lors de cette visite commentée par les Élus avec l’assistance de Patrick Lebault, responsable des espaces verts communaux.

Réaménagement du parvis de la mairie permettant une vision plus ouverte du parc.

Le thème des boucles de la Seine adossé à la rivière sèche, le fleurissement basé pour partie sur la récupération de bulbes et la conservation des plants existants ont été appréciés des membres du jury. Ce dernier semble avoir été aussi sensible aux actions menées en matière de bio-diversité et de développement durable depuis quelques années par la commune comme l’installation du jardin humain, la mise en place de carrés potagers ou le fauchage tardif de certains lieux.

"Leurs conseils avisés nous permettront de faire évoluer nos réflexions et notre schéma pluri annuel avec l’intégration de végétaux pérennes permettant de limiter l’arrosage ainsi que l’intervention des agents" précise Christian Rudelle, adjoint du secteur.

La mise en place de partenariats avec des établissements d’enseignements professionnels tel que le Centre Horticole Privé d’Enseignement et de Promotion de Tremblay sur Mauldre et le lycée agricole Sully de Magnanville permettent de profiter des compétences de leurs professeurs ainsi que de l’investissement des élèves en leur offrant la possibilité de mettre en pratique la théorie enseignée, de vérifier sa pertinence et d’exprimer leur créativité.

Le jury a également apprécié la mise en place d’une convention tripartite entre la ville, le centre de gérontologie Léopold Bellan et le lycée agricole Sully concernant l’implantation du futur éco-pâturage au complexe Firmin Riffaud. Cela permet aux étudiants de mettre en application leurs compétences dans un cadre différent.

Cette année revêt un enjeu d’importance, celui d’obtenir une 2nde fleur sur les panneaux d’entrée de ville. La municipalité ainsi que les employés des services techniques ont mis tous les moyens en œuvre pour y parvenir. Rendez-vous à la fin de l’année pour le résultat. Et quel que soit le résultat obtenu, la ville peut être fière du travail accompli et aux projets à venir.