agrandir le texte retrecir le texte

Agression en mairie de Magnanville

Le maire Michel Lebouc s’exprime.
"Inacceptable !
Hier, le personnel de la ville a une nouvelle fois été pris à partie par un administré. Ce septuagénaire magnanvillois est déjà bien connu des services de la ville pour l’agressivité et le manque de respect dont il fait preuve de manière systématique.

Hier, j’ai tenu à lui téléphoner pour lui rappeler les règles de civisme et lui préciser que je n’accepte pas qu’il manque de respect aux agents municipaux. Il s’est alors emporté, m’insultant et précisant qu’il venait s’expliquer en mairie « J’arrive gros, bouge pas ! ».

Je suis alors descendu pour l’intercepter et m’assurer qu’il n’agresse pas le personnel de l’accueil. J’ai averti mes ASVP et le commissaire de police de Mantes-la-Jolie qui a fait venir la Brigade Anti-Criminalité. Quand l’administré a voulu quitter la mairie, je me suis interposé et je lui ai demandé d’attendre la police pour répondre de ses propos injurieux et agressifs. Il m’a alors saisi par le col pour pouvoir sortir. Heureusement, la Brigade Anti-Criminalité est arrivée à ce moment-là. Je remercie vivement les services de police pour leur intervention rapide qui a permis d’arrêter l’administré et le placer en garde à vue.

A noter que cet administré est l’auteur de nombreuses injures envers les agents de la ville qu’il désigne comme « incompétents », qui « passent leur vie en pause », qui « devraient justifier de leurs horaires car ce sont ses impôts qui les paient ».

Les caméras de vidéo protection de la place Mendès France ont aussi permis de l’identifier comme l’auteur des dégradations des panneaux électoraux, des tags injurieux à l’égard de l’ensemble des candidats aux élections départementales et régionales.

Je veux redire mon soutien aux agents municipaux qui travaillent à Magnanville. Je veux redire mon respect pour leur engagement, pour leur sens du service public. Je veux redire que je ne laisserai pas impunis ces comportements inacceptables.

Avec mes élus, nous ne fléchirons jamais face aux menaces, aux injures, à l’agressivité envers les agents municipaux et les élus de la République ! Cela entache notre démocratie. Cela met à mal les valeurs auxquelles nous sommes tant attachés. J’ai évidemment porté plainte.

Et je sais compter sur la population magnanvilloise pour nous soutenir dans ces épreuves."