agrandir le texte retrecir le texte

L’école des 4 z’Arts chargée de l’animation culturelle de l’Espace Brassens

Le maire de Magnanville s’exprime dans un communiqué.

Au 1er janvier prochain, l’école des 4 z’Arts de Magnanville sera en charge de l’animation culturelle de l’Espace Brassens situé à Mantes-la-Jolie. C’est pour moi une grande fierté de voir un de nos partenaires culturels chargé d’une telle mission. Cela fait des mois que je porte la mutualisation et cette décision me confirme que ce travail n’est pas vain. J’en suis particulièrement heureux.

Je l’avais annoncé lors de la cérémonie des voeux 2017, pour moi, la mutualisation est d’une véritable pertinence. Dans un contexte économique contraint, elle est un levier pour maintenir notre vie associative au plus haut niveau et par là-même répondre aux attentes de la population. La culture ne peut pas être reléguée au second plan, elle est un rempart au repli sur soi, au communautarisme et permet de lutter contre les inégalités.

Les baisses de dotations s’accélèrent et nos budgets communaux sont de plus en plus compliqués à équilibrer. Dans le bassin de vie du Mantois, comme partout en France, les maires doivent s’organiser. J’espère que la convention d’objectifs et de moyens qui liera les 4 z’Arts et la ville de Mantes-la-Jolie n’est qu’un début et j’en appelle d’autres à conventionner. Nous devons partager la richesse de certaines actions mais aussi les coûts de gestion. C’est ainsi que nous pourrons continuer à répondre aux attentes de nos habitants.

Pour l’école des 4 z’Arts, l’avenir était quelque peu assombri par ce même contexte financier compliqué dans lequel nous évoluons. Convaincu que le sport et la culture sont également le liant de notre territoire, je suis intervenu auprès de la Communauté urbaine GPS&O pour que le soutien à nos associations perdure par le biais de subventions. Cela ne peut être suffisant. L’école des 4 Z’arts étant avant tout une école de musique, de danse et de théâtre de proximité, il est nécessaire de s’organiser pour l’épauler entre Maires du Mantois au sens large, puisque de nombreux élèves habitent également dans les communes environnantes.

Il est certain que le professionnalisme de cette école n’est plus à prouver, en témoigne la richesse de leur programmation et les liens qu’ils ont su tisser avec le public, les familles, les structures scolaires, les partenaires culturels ou encore les artistes. Au fil du temps, cette école est devenue une référence dans le Mantois et je suis très fier de la reconnaissance qu’ils reçoivent aujourd’hui encore. La mission qui est confiée à cette association par la ville de Mantes-la-Jolie est une opportunité. J’espère que chacun la verra comme telle. Pour ma part, c’est dans ce sens que j’ai oeuvré pour cet aboutissement et je continuerai à impulser la mutualisation de nos structures, notre future bibliothèque-médiathèque en premier lieu.

Michel LEBOUC,
Maire,
Conseiller communautaire de la CU GPS&O